Etablir la valeur intrinsèque des taux obligataires sur la base de facteurs économiques constitue un vrai défi et cet exercice est encore plus difficile aujourd’hui étant donné la politique d’assouplissement quantitatif. En effet, pour ses achats mensuels, la Banque centrale européenne ne se laisse pas guider par des considérations de valorisation. Il arrive que la baisse des taux soit telle qu’on peine à la rationaliser dans une perspective de long terme. C’est ce qu’on a pu observer en zone euro récemment.

Le graphique montre l’évolution du taux forward, à savoir le taux à un an dans 10 ans. Il a y peu ce taux était descendu en-dessous des 50 points de base. Vu la relation entre le taux à un an et le taux officiel de la BCE, ceci suggère que le marché tablait sur un taux de refinancement toujours proche de zéro dans 10 ans…

forward rate 1 year in 10 years